Accueil

Une retraite paisible et facile. N’est-ce pas le but de toute retraite ? Quel que soit le parcours professionnel ? Bien sûr, les situations peuvent être très différentes.

Mais, cela n’empêche pas de pouvoir profiter paisiblement de sa retraite.

Car, si le montant de la pension de retraite est déterminant, ce n’est pas seulement qu’une question de moyens.

Cependant, pour cela, il faut savoir s’y préparer, poser et se poser les bonnes questions. Et ainsi, être en mesure de faire les bons choix.

Ceux-là même qui vont faire de ce moment privilégié qu’est la retraite un moment parfaitement réussi. C’est pour vous y aider, facilement, que ce site a été conçu.

Qu’est ce que la retraite ?

La retraite est, certes, une fin, mais, c’est aussi, et surtout, un début. En général, elle fait suite à un travail, avec ses contraintes, sa convention collective, ses cotisations sociales. Lorsque l’heure de la retraite sonne, une nouvelle période de la vie s’ouvre.

Et selon ce qu’on décide, suivant la loi française, sa caisse de retraite, cette période peut être l’occasion de vivre, enfin, une vie paisible et facile. A son rythme et plus libre.

Et même si le revenu dont on peut disposer à ce moment-là n’est plus celui qu’on avait comme salarié, il n’est, bien heureusement, pas le seul facteur clé d’une retraite réussie avec sa famille.

Qu’est ce que la retraite de base ?

Le principe est simple. Tout salarié dispose d’une retraite de base dès lors qu’il a travaillé et cotisé à la caisse de retraite correspondant à son emploi.

La retraite de base correspond au cumul de tous les droits acquis par les différentes cotisations aux caisses de retraite, dont les régimes spéciaux de retraite.

De ce fait, elle varie suivant le secteur de rattachement : fonction publique, industrie, artisanat, par exemple.

En outre, elle est, principalement, fonction de la durée de cotisation, du niveau de salaire, de la nature du travail, d’enfant à charge ou non, de l’existence d’un handicap et du taux de liquidation.

Beaucoup d’éléments donc qui auront également une incidence sur le montant de la retraite complémentaire qui, comme son nom l’indique, s’ajoute à la retraite de base.

Qui a droit à la retraite de base ?

Il faut, bien évidemment, avoir cotisé à un régime de retraite. Cela dit, un mois de cotisation suffit. Par ailleurs, il faut avoir été régulièrement déclaré. De ce point de vue, le « travail au noir » ne paie pas.

Néanmoins, il n’est pas nécessaire d’être français, ni même de résider en France, pour toucher la retraite. Mais, il faut avoir travaillé en ayant respecté les lois en vigueur et, notamment, avoir bénéficié d’un titre de séjour.

A quel âge peut-on demander sa retraite ?

Quand les conditions précédentes sont remplies, on peut demander sa retraite, mais seulement à partir d’un âge minimum. Autrement dit, il faut avoir l’âge légal de départ à la retraite.

Lequel est fonction de la date de naissance de la personne qui demande à partir en retraite.

Et cela, indépendamment du nombre de trimestres cotisés. Cependant, la retraite à taux plein est réservée aux salariés ayant le nombre de trimestres requis.

Ce nombre peut être bonifié en fonction, par exemple, d’une incapacité permanente, d’un handicap ou d’une adoption. Ou tout simplement du régime spécifique dont on relève, comme par exemple, celui de la SNCF,.

Mais, comme d’autres cas peuvent également être pris en compte, il est nécessaire de pouvoir bénéficier d’une information complète. A défaut, il faut bien prendre conscience du fait qu’il y a une décote par année manquante.

Retraite ou pension ?

Les deux mots sont généralement confondus. Il y a pourtant une petite différence. Demander sa retraite ou être mis à la retraite correspond à la procédure qui va permettre au cotisant à un régime de retraite de quitter son entreprise ou son administration parce qu’il peut faire valoir son droit à la retraite.

C’est l’état dans lequel il va se trouver à l’issue de la procédure.

La pension n’est ni une procédure, ni un état. C’est le montant que la personne retraitée va percevoir une fois que sa retraite aura été liquidée.

Autrement dit, calculée et mise en paiement. Cependant, par extension, il est courant de dire qu’on perçoit une retraite, plutôt qu’une pension de retraite.

Retraite où se renseigner

L’heure de la retraite approche, pas de panique. Il vous faut savoir quand vous allez pouvoir effectivement partir en retraite, évaluer le montant de ce que vous allez percevoir une fois en retraite et quelles démarches effectuer.

Pour ce qui est de savoir si vous avez l’âge de partir en retraite. C’est très facile. Vous avez juste besoin de connaître votre date de naissance. Normalement, ça ne devrait pas poser trop de problèmes.

Mais, c’est vrai, ça se complique un peu, si vous voulez savoir si vous allez bénéficier d’un taux plein ou d’un taux minoré. La réponse à ces questions vous les avez ici :

Et, les choses se compliquent encore un peu, si vous voulez avoir une idée précise de la pension que vous allez percevoir, une fois à la retraite. Pour ça, vous avez besoin d’un relevé de situation individuelle (RIS). A ne pas confondre avec le relevé de carrière (RC) d’un régime particulier.

Il vous permettra de connaître votre nombre de trimestres.  Il vous faut le demander à la caisse de retraite à laquelle vous cotisez. Un courrier suffit, mais vous pouvez très bien le faire par internet en cliquant sur les liens suivants :

Quant aux démarches à accomplir, une fois votre décision prise de partir en retraite, on vous dit ici lesquelles faire. C’est aussi très simple.

Maintenant, si vous vous vous aller au fond des choses parce que vous avez eu une carrière mouvementée, avec beaucoup de caisses où vous avez cotisé, le mieux est sans doute de prendre rendez-vous avec un conseiller retraite. Il saura vous éclairer.

En tout cas, n’attendez pas la dernière minute pour vous occuper de ce changement important dans votre vie. Faites-le, au moins quatre mois avant la date que vous envisagez pour votre départ en retraite.

Comment calculer sa retraite ?

Le montant d’une pension de retraite dépend, principalement, de trois éléments : l’âge de départ à la retraite, le nombre de trimestres cotisés et le régime auquel il a été cotisé.

Si on n’a pas tous les trimestres voulus pour bénéficier d’une retraite à taux plein, mais qu’on a atteint l’âge minimum de départ à la retraite, on peut quand même partir. Mais, on ne pourra bénéficier que d’un taux minoré.

 A noter qu’on peut avoir un taux plein, même si on n’a pas tous ses trimestres. A condition, toutefois, de patienter 5 ans de plus, au-delà de ce cet âge minimum.

Pour en savoir plus : calculer sa retraite.

En tous les cas, la retraite de base à laquelle s’ajoute les points acquis dans le cadre des régimes complémentaires, est complétée, si nécessaire, pour atteindre le minimum vieillesse, garanti à toute personne de 65 ans, ayant la nationalité française.  

Mais pas seulement, sous certaines conditions. A noter que ce minimum est attribué, même si son bénéficiaire n’a jamais travaillé et, donc, cotisé.

Ce complément prend la forme d’une allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA).

Il s’agit d’une allocation différentielle et variable qui s’ajoute à la pension de retraite pour atteindre le minimum vieillesse proprement dit.

Cette allocation n’est évidemment pas une pension de retraite.

Comment remplir dossier retraite

La retraite n’est pas acquise automatiquement. Il faut en faire la demande auprès de chacune des caisses auxquelles on cotise. Et pour chacune, il faut donc remplir un formulaire et y joindre les pièces justificatives.

Les internautes peuvent le demander en ligne à leur caisse de retraite et même le renseigner en ligne, s’ils le souhaitent. Mais, les échanges peuvent aussi se faire par courrier.

De même, il faut en informer son employeur. Et, là aussi, suffisamment longtemps à l’avance.

Sachez que vous aurez besoin, entre autres, d’un acte de naissance, du dernier avis d’imposition et de tous les justificatifs de revenus de votre dernière année d’activité.

Tout cela prend du temps. N’oubliez pas qu’il est plus facile de bien faire avant que de devoir rectifier après. Par conséquent, s’y prendre, au moins, 4 mois à l’avance n’est pas de trop.

Aide pour remplir dossier retraite

Et même en vous y prenant suffisamment à l’avance, suivant la complexité de votre dossier de demande de retraite, vous pouvez avoir besoin d’une aide pour le remplir.

Le coût de cette aide n’est rien au regard de la sécurité qu’elle vous garantit. Une caisse de retraite oubliée, une reconstitution de carrière incomplète, des points agirc non comptabilisés, autant d’éléments qui ont aussi un coût.

Et ce coût peut être, pour finir, largement supérieur à celui d’une aide. Par ailleurs, celle-ci ne se limite pas au dossier de demande de retraite. Avant d’en arriver là, à cet acte formel, elle peut aussi se traduire par une assistance plus générale pour disposer de la meilleure retraite possible.

Autrement dit, il est souhaitable de faire un vrai bilan retraite avant même d’en faire la demande.

Le point de départ de cette assistance étant la dernière Estimation Indicative Globale (EIG) disponible. Cette estimation, même satisfaisante, nécessite d’être contrôlée. Et, à plus forte raison, si elle n’est pas satisfaisante.

Mais, compte tenu, entre autres, de l’évolution de la population active, des possibilités offertes aux salariés des entreprises pour améliorer leur retraite complémentaire, des restrictions qui peuvent toucher l’assurance chômage, non seulement, un tel bilan est plus que souhaitable, mais il peut, aussi, s’avérer indispensable.

Alors, si vous ne trouvez pas les réponses à vos questions, notre site peut, également,  vous aider à trouver les spécialistes dont vous avez besoin.

Retour en haut