Quel parfum choisir pour des seniors ?

A voir les spots publicitaires TV, pour vanter tel ou tel parfum, on pourrait croire que choisir un parfum, c’est choisir un parfum pour seulement une certaine catégorie de la population. Si on s’arrête aux noms des parfums qui lui sont destinée et censés la caractériser, celle-ci est principalement composée, au choix, selon le parfum,  d’êtres libres, insolents, sauvages, égoïstes, etc. Tous beaux et jeunes, bien entendu.

Et les seniors, alors ? Passé un certain âge, doivent-ils se contenter de la fragrance fugitive de la savonnette parfumée qu’ils utilisent pour leur toilette matinale ? Halte là ! Stop arrêt ! Il y a un parfum pour tout âge et toute situation. Et donc, oui, il y a des parfums qui conviennent mieux à des seniors qu’à des ados ou à des jeunes gens aux dents longues. Mais, avant de voir lesquels, encore faut-il savoir de quoi on parle.

 

Comment classe-t-on les parfums ?

Les parfums, c’est comme les couleurs.

Ils ne se ressemblent pas et appartiennent à des familles qui ne se mélangent pas.

Ils se distinguent, ainsi, selon leur durée et la composition de leur fragrance.

Comment classe-t-on les parfums ?

Comment classe-t-on les parfums ?

Parfums selon la durée de leur senteur

Des moins aux plus tenaces, les parfums, terme générique, se classent en cinq grandes catégories. On veut dire par là que leur senteur et leur intensité, autrement dit, dans ce dernier cas, leur note, durent plus ou moins longtemps selon la catégorie à laquelle ils appartiennent.

Les eaux fraiches

On dit aussi eaux de senteur. Ou encore, des hydrolats. Ce sont des parfums avec une faible teneur en alcool et en essences, dont le taux ne dépasse pas, en général, 3 %. Par ailleurs, leur composition privilégie plutôt la note de tête.

Pour ces deux raisons, les eaux fraiches sont très volatiles. De fait, leur senteur ne dépasse guère une heure et leur note ne subsiste guère plus d’une demi heure.

Cela dit, ce sont des parfums bien adaptés aux journées chaudes, d’autant qu’elles s’accompagnent souvent d’un petit côté piquant, ou dynamique, très sympathique.

 

Les eaux de Cologne

Avec les eaux de Cologne, on se rapproche un peu plus du parfum proprement dit. La formule originale de l’eau de Cologne a été mise au point par Jean Marie Farina, un parfumeur italien du début du XVIIIème siècle.

C’est un mélange à 4-6 % d’huiles essentielles et d’alcool quasi pur. Ce qui donne un ensemble frais et agréable. Mais, au fait, d’où vient le nom eau de Cologne ? A l’origine, on a une eau dite de Farina, du nom de son créateur, mais il s’installe à Cologne, elle devient alors eau de Cologne. C’est sous ce nom qu’elle devient populaire

Bon, très bien, mais c’est quoi, alors, l’eau de Cologne 4711 ? C’est bien une eau de Cologne, mais, c’est en réalité un « clone » allemand de la formule originale. Il date du début du XIXème siècle. Aujourd’hui, la « 4711 » est distribuée avec différentes compositions d’huiles essentielles, qui constituent autant de versions, par Roger et Gallet.

C’est par ailleurs, la même maison, qui distribue l’eau de Farina proprement dite,  connue aussi sous le nom d’eau de Cologne extra vieille, ou de Farina 1709.  A noter qu’en dehors de ces » eaux de Cologne » originales, il en existe beaucoup d’autres produites par d’autres marques.

 

Les eaux de toilette

Avec ces eaux, on fait encore un pas supplémentaire vers les parfums. Là, la concentration en essences passe à 7-12 % mélangée, bien sûr, avec de l’alcool. De ce fait, la senteur dure plus longtemps que celles des deux catégories précédentes, en moyenne de 3 à 5 heures.

Par ailleurs, celle-ci reste dans des tonalités subtiles et fraiches. Aucun risque donc d’être enveloppé par une odeur qui pourrait être jugée entêtante, voire incommodante. le comble, pour un parfum !

 

Les eaux de parfum

Cette fois, on y est ! Une eau de parfum, ça dure. En moyenne, jusqu’à 6 heures et les fragrances y sont beaucoup plus « lourdes » du fait d’une concentration en essences qui va de 12 à 20 %. Par suite, le risque d’en être « entêté » est bien réel.

Lire aussi :  Le Petit Prince est-il un livre pour les seniors ?

 

Les parfums et les extraits de parfum

A utiliser avec modération, en tout cas, en faisant attention à bien doser son aspersion,  car là, on ne rigole plus. La concentration en essences est, en effet, supérieure à 20 %, elle peut même avoisiner les 40 % quand il s’agit d’extrait de parfum.

Bien évidemment, avec une telle concentration, l’odeur d’un parfum peut durer pas mal d’heures après avoir été vaporisé, avec les risques qui vont avec. Choisir le parfum qui va bien y est donc primordial.

 

Les sept familles de parfums ou de senteurs

Outre le « poids » des essences dans un flacon de parfum, leur nature est, évidemment, un autre élément important, On distingue ainsi sept types de senteur.

Senteur Ambrée

Ce type regroupe des senteurs orientales, épicées et faisant penser à la vanille des bois. Il est aussi bien féminin que masculin. Citons, par exemple, « Ambre gris » de Galimard, pour les unes et  « Pour Homme » d’ Azzaro, pour les autres. Mais, on peut préférer l’unisexe et rare « Ambre Khandjar » de Une nuit nomade.

Mais, pourquoi ce nom d’ambré ? Tout simplement parce que la base de cette senteur est l’ambre gris. Et c’est quoi, cet ambre gris ? C’est un « truc » d’aspect visqueux rejeté en pleine mer par les cachalots et qui se transforme, peu à peu, en bloc solide avec, disent les « nez » des parfumeurs,  une odeur riche et complexe. En bref :

Les parfums ambrés sont célèbres pour leurs notes chaudes et sucrées laissant sur leur passage une empreinte inoubliable.

 

La senteur Hespéridée

Pour ceux et celles qui aiment les senteurs d’agrumes. Surtout orangées !

En effet, le terme est dérivé des Hespérides. Or, dans la mythologie grecque, les Hespérides étaient des jardinières au service des dieux.

Mais, c’est mieux de dire des Nymphes. Et qu’est-ce qu’elles  cultivaient, entre autres, dans leurs jardins ? Mais, Des pommes d’or, bien sûr !

Autrement dit, des oranges. A noter que la senteur est aussi bien féminine que masculine.

A titre d’exemple, on a « Eau de Givenchy« . Pour le parfumeur :

La fragance capture la douceur de fleurs d’oranger, baignées d’une fraîcheur zestée, sur fond de muscs régressifs et enveloppants. La promesse d’un instant suspendu.

Tout un programme !

 

Senteur boisée

C’est une senteur particulièrement masculine. Elle est composée à partir d’extraits de bois et de mousses d’arbre. En général, elle est le signe d’un certain goût du luxe et accompagne des personnalités plutôt élégantes et au caractère bien trempé.

Les tonalités varient selon la nature du bois qui a servi à la composition du parfum. En général, du cèdre, du santal, du vétiver, bien que ce ne soit pas à proprement parlé du bois, du bouleau ou du gaïac.

Comme exemples de parfums boisés, on peut citer « Invictus Intense » de Paco Rabanne ou « Truth Men » de Calvin Klein.

 

Senteur florale

Un parfum floral est à l’opposé d’un parfum boisé. Autant ce dernier est masculin, autant le parfum floral est un parfum avant tout féminin. Cela se comprend. Car que trouve-t-on comme aromes dans un parfum floral ?

Pour l’essentiel, des odeurs de rose, de jasmin, d’Iris, de tubéreuse, de lavande, de mimosa, de feuilles de violette, de narcisse, de ylang-ylang, d’œillets, etc. La nature est prolifique dans ce domaine et les parfumeurs ne manquent pas d’imagination.

On peut citer, par exemple, « Olympéa Blossom » de Paco Rabanne pour sa note de tête « Rose, poivre rose », sa note de cœur « sorbet, poire, cassis », et sa note de fond, « vanille, bois de cachemire ».

 

La senteur chyprée

C’est une senteur dont la base est la poudre de Chypre. Cette base est fabriquée avec principalement de la mousse de chêne. Plus précisément, avec le lichen Evernia prunastri qui pousse sur les chênes. Pour composer la poudre de Chypre on y ajoute d’autres composants comme, par exemple, le patchouli ou la bergamote.

La senteur terriblement féminine a connu son heure de gloire avec le lancement en 1917 du parfum Chypre créé par François Coty, de son vrai nom Joseph Marie François Spoturno.

Lire aussi :  L'euthanasie, bientôt une réalité en France grâce à la convention fin de vie ?

On peut le considérer comme un des pères fondateurs de l’industrie moderne de la parfumerie. Rien à voir donc avec René Coty, le dernier président de la IVème République.

Le parfum Chypre est actuellement distribué sous le nom de Chypre Coty. La société Coty existe toujours, mais c’est désormais une filiale à 60 % de JAB Holding, une holding financière basée à Luxembourg qui gère les actifs de la famille Reimann, une des plus riches et des plus puissantes d’Allemagne.

Ce qui n’a pas empêché Yves Saint Laurent de lancer sa première eau de toilette pour hommes, en utilisant, lui aussi, une base chyprée. Mais, suivant ce que l’on sent en premier, elle peut aussi être classée parmi les hespéridées. Le fait est que la senteur chyprée se décline en de nombreuses versions.

Attention, la composante mousse de chêne peut être gênante pour les personnes sensibles aux allergies.

Se laisser tenter par des parfums chyprée ici

 

Senteur fougère

Là, les choses sont très claires, si on peut dire, s’agissant d’une senteur. Celle-ci fait, en effet, immédiatement penser à la fougère qui peuple les sous-bois et les fossés. Cela dit, pour les experts en parfumerie :

Les « fougères » désignent les parfums construits autour d’un même schéma, à savoir, une tête lavandée, un cœur floral géranium et un fond coumarine et mousse de chêne.

Elle est la composante principale de parfums et de produits d’hygiène masculins. Le parfum le plus emblématique de cette senteur est « Pour un homme » de Caron. Il a été créé en 1934. Porté par des personnalités aussi connues que Johnny Hallyday ou Nicolas Sarkozy, il est actuellement promu par l’acteur Tahar Rahim

Explorer ce type de parfums ici.

 

La senteur cuir

Voilà une senteur, de prime abord, bien paradoxale. Parce qu’au départ, le cuir, ça sent mauvais !  Et puis, et puis, l’idée est venue de le parfumer, notamment, les gants et à Grasse, grand centre de tannerie, à l’époque, d’où l’essor de la profession de gantier parfumeur.

Alors comment faire pour reproduire l’odeur du cuir sans ses effluves nauséabondes ? Pour ça, le tout est de retrouver des notes de goudron et  de tabac. Est-ce que ça suffit ? Pas vraiment. Il faut il y ajouter des notes sensuelles, sèches et de caractère !

Raisons pour lesquelles, le parfum cuir de Russie peut être aussi bien masculin que féminin. Et, quand on parvient à bien combiner ces notes, ça donne une fragrance franche et atypique. Comme celle du parfum iconique « Cuir de Russie« , créé pour la première fois en 1924 par Chanel. Mais, quoi qu’il en soit, notons que :

Pour beaucoup ce parfum rappelle l’odeur des bottes de cuir rouge que portaient les danseurs de l’armée rouge.

 

Des idées de parfums cuir ici

 

Choisir un parfum pour senior

Maintenant qu’on dispose d’un minimum de vocabulaire et de grammaire olfactif, il est beaucoup plus facile de mouvoir dans l’univers des parfums, de s’affranchir des injonctions publicitaires et de sortir des sentiers battus.

Choisir un parfum pour senior

Choisir un parfum pour senior

Ce qui est la meilleure façon de montrer aux  seniors qu’on pense réellement à eux quand on leur offre un parfum après y avoir dument réfléchi.

 

Les critères liés à sa personnalité

Les premiers critères à prendre en compte pour choisir un parfum sont ceux qui ont trait à la personnalité du senior à qui on veut offrir un parfum. On l’a vu, il y a des parfums plus faits pour les hommes que pour les femmes. Et inversement. C’est donc le premier critère discriminant et le plus simple.

Le second est déjà un peu plus difficile. C’est celui qui renvoie au style de cette personne. Grosso modo, s’agit-il d’une personne au style particulièrement raffiné ou plutôt ordinaire, ou authentique, si on préfère ?  Ce qui n’est pas faire injure ni à l’une, ni à l’autre. A chacun ses choix de vie.

Le troisième est plus physique. Et ça, on n’y peut rien. On a du « nez » ou on n’en a pas et on a une peau qui supporte certaines essences et d’autres pas. Ce dernier élément est à bien considérer, comme on l’a vu, un parfum avec, par exemple, une forte dose de mousse de chêne peut provoquer des réactions allergiques.

Lire aussi :  Où aller quand on est un senior qui vit seul et quand les restrictions aux voyages se multiplient ?

 

L’importance de l’âge et de la symbolique

Autres critères d’importance pour choisir un parfum, ceux liés à l’âge et à la représentation symbolique. Par exemple, un parfum d’ado n’est pas un parfum de senior. Les titres donnés par les parfumeurs à leurs créations et les « storytelling » dont ils les entourent sont, en général, d’une grande aide dans ce domaine.

 

Le parfum « Coco Mademoiselle » n’est a priori pas destiné à une (vieille) dame de 80 ans. Même si elle prétend ne pas vieillir. Mieux vaut lui offrir « Coco Noir« . Mais, « Pour un homme« , de Caron, ou « Gentlemen only« , de Givenchy, iront très bien pour un senior de 70 ans. Bien mieux, en tout cas, que « CK One« , de Calvin Klein plutôt fait, lui, pour des ados.

 

Quant à la symbolique, on peut en avoir une idée, certes au travers du nom donné au parfum, mais aussi par la forme du flacon ou encore par l’histoire à l’origine de sa création. On l’a vu plus haut avec le parfum « Cuir de Russie », par exemple.

 

Choisir un parfum selon la saison et selon la  situation

Derniers éléments, enfin, auxquels il convient d’être attentif, c’est le moment où le parfum choisi est le plus approprié. Pour tout dire, offrir un parfum de soirée à une personne qui sort peu n’est pas très indiqué. Bref, il y a des parfums pour chaque occasion ou situation.

Autrement dit, peu importe qu’une personne ait un parfum habituel et qu’elle en ait tout un stock. On peut quand même lui offrir un parfum qu’elle n’a pas et qu’elle aura plaisir à utiliser dans des circonstances auxquelles elles ne fait habituellement pas attention.

Ne serait-ce que celles correspondant aux saisons et aux différents moments de la journée.

Choisir un parfum, c’est choisir un habit olfactif

On ne saurait mieux dire qu’un parfum est un habit olfactif. On peut très bien s’en passer, mais on est quand même « habillé » par ses odeurs corporelles.

Par suite, de même qu’on choisit la manière dont on s’habille en fonction des circonstances et de son âge, il en est de même avec le type de parfum, plus ou moins intense, boisé ou floral, chypré ou ambré, etc.,  qu’on utilise.

Reste que si on ne trouve pas son bonheur dans le prêt à porter et qu’on en a les moyens, il ne reste plus que le sur-mesure ! Eh oui, le parfum spécial « soi », ça existe. Rendez-vous alors chez des spécialistes comme Sylvaine Delacoutre.

 

Dernier conseil pour choisir un parfum senior

Enfin, un dernier conseil. En général, on offre un parfum à une personne qu’on aime bien et on le fait  à des occasions marquantes : Saint Valentin, anniversaires, Noël, etc. On peut même en inventer, si on se trouve à court.

Quoi qu’il en soit, ne jamais oublier que lorsqu’on fait un cadeau, c’est pour autrui, et pas pour soi. Même si on peut difficilement offrir un parfum qu’on n’aime pas à quelqu’un qu’on aime. Si ce n’est pour lui faire savoir qu’en fait on ne la « sent » pas. Mais, ça c’est déjà une autre histoire.

Bon, si réellement tout ça semble trop difficile,  en principe, si on va dans une bonne parfumerie, le personnel y est suffisamment compétent pour aider à faire le bon choix.

Et puis, si on y arrive décidément pas, on peut toujours changer d’avis et se rabattre sur un livre spécial senior et pourquoi pas un livre sur les parfums, comme le bestseller de Patrick Süskind, intitulé « Le parfum« , justement.