Caisse de retraite CNAV : Comprendre l’Assurance vieillesse

Caisse de retraite CNAV

La Caisse de retraite Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV) représente le premier régime de retraite en France. Sous l’administration de l’Assurance retraite, la CNAV supervise les cotisations et les pensions de ses affiliés. Voici un aperçu de cette caisse de retraite.

Qu’est-ce que la CNAV ?

Le régime de l’Assurance retraite CNAV se place comme le premier dispositif vieillesse en France. Il dépend de la sécurité sociale.

Cet organisme existe depuis l’après-guerre, en 1945. Il a été créé pour proposer un système de retraite de base aux travailleurs salariés. La retraite CNAV repose sur la solidarité intergénérationnelle puisque les cotisations des actifs financent les pensions des retraités. C’est ce qu’on appelle le principe de répartition des retraites.

le principe de répartition des retraites.
le principe de répartition des retraites.

Quelles sont les missions de la CNAV ?

Les compétences élémentaires de la caisse de retraite du régime général de la sécurité sociale, c’est la collecte par le biais des cotisations et le versement des pensions vieillesse.

La caisse se charge également du suivi des carrières de ses assurés. Dès les 35 ans du travailleur, et tous les 5 ans, elle adresse un relevé de carrière aux cotisants. L’envoi d’une estimation du montant de la retraite s’effectue à partir des 55 ans de l’affilié.

Quel type de retraite gère la CNAV ?

La CNAV, au travers de l’assurance retraite, relève du régime de base de la sécurité sociale. Il s’agit ainsi du premier niveau de retraite, obligatoire en France, quelle que soit la situation professionnelle de l’individu. L’organisme collecte les cotisations des travailleurs actifs et les reverse sous forme de pensions aux retraités affiliés.

Quelle est la place de la caisse d’assurance vieillesse dans le système retraite français ?

La Caisse Nationale de l’Assurance Vieillesse se place comme un acteur majeur du traitement des retraites. C’est en effet l’organisme référent pour 78 % des assurés français et 66 % des pensionnés de retraite

La CNAV couvre donc une grande majorité de travailleurs et de retraités avec ses 20 millions de cotisants. En 2019, 14,5 millions de retraités ont perçu une allocation personnelle ou de réversion pour un équivalent de près de 123 milliards d’euros. Les 14 000 salariés de l’assurance retraite sont répartis au sein de 222 agences et de 302 points d’accueil (source L’Assurance Retraite).

Quelle est l’organisation des caisses de retraite du régime de base de la sécurité sociale ?

Comment faire la différence entre les établissements comme l’assurance retraite, la CNAV, la Carsat et autres ? Il s’agit en réalité de la même organisation, à diverses échelles territoriales.

 l’organisation des caisses de retraite
l’organisation des caisses de retraite du régime de base de la sécurité sociale

L’assurance retraite supervise la caisse nationale CNAV ainsi que ses antennes régionales identifiées sous des appellations singulières :

  • CARSAT (Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail) : c’est elle l’interlocutrice des assurés au niveau régional pour le compte de la CNAV. On compte 15 caisses réparties sur le territoire en métropole. Avant 2010, elle s’appelait la CRAM (Caisse Régionale de l’Assurance Maladie).
  • CGSS : Caisse Générale de Sécurité Sociale : il s’agit de l’interlocuteur du régime de base pour les salariés en outre-mer domiciliés dans les 4 départements ultramarins, Guadeloupe, Martinique, Guyane et La Réunion.
  • CSSM : Caisse de Sécurité Sociale de Mayotte, rattachée au régime de sécurité sociale, elle gère l’assurance vieillesse à l’échelle du 101e département français et du 5e d’outre-mer.

Qui dépend de la CNAV ?

L’organisme de retraite CNAV prend en charge les allocations vieillesse de plusieurs catégories de travailleurs :

  • Salariés du secteur privé.
  • Agents non titulaires de la fonction publique (vacataires, contractuels) ou les titulaires territoriaux et hospitaliers dont la durée hebdomadaire de travail est inférieure à 28 heures.
  • Personnel navigant de l’aéronautique civile.
  • Artistes auteurs de créations originales.
  • Travailleurs indépendants, à savoir les commerçants, les artisans, et les industriels, les professions libérales et les micro entrepreneurs. À noter que la sécurité sociale des Indépendants dépend du régime général depuis le 1er janvier 2020.

Quelle retraite complémentaire perçoit-on avec la CNAV ?

Les affiliés de la CNAV sont rattachés à diverses caisses de retraite complémentaires. En effet, les salariés de l’industrie, du commerce et des services dépendent de l’AGIRC-ARRCO, qu’ils soient cadres ou non-cadres. 

Les fonctionnaires non titulaires relèvent de l’IRCANTEC (Institut de Retraite complémentaire des agents non titulaires de l’État et des collectivités publiques), tandis que le personnel de l’aéronautique est affilié à la CRPN (Caisse de Retraite complémentaire du Personnel Navigant).

Pour ce qui est de la caisse complémentaire des artistes auteurs, elle est représentée par l’IRCEC (Institution de retraite complémentaire de l’enseignement et de la création).

Enfin, la sécurité sociale, par son dispositif de Retraite Complémentaire des Indépendants (RCI), administre la complémentaire des travailleurs indépendants.

Quelles prestations d’aides à la retraite sont gérées par la CNAV ?

La Caisse Nationale de retraite va au-delà de ses missions de gestion des carrières et des versements de pensions. En effet, elle pilote le volet de l’action sociale pour soutenir le bien-vieillir

C’est particulièrement le cas pour l’accompagnement des populations les plus vulnérables en faveur d’un maintien à domicile. Par ses actions, elle dispense des aides pour l’organisation du quotidien. Elle est notamment mobilisée lors des sorties d’hospitalisation ou de séparations, propose des soutiens financiers pour l’adaptation de logement, et mène des campagnes de prévention.

Comment demander sa retraite avec la CNAV ?

Votre fin de carrière approche ? Vous devez réaliser un certain nombre de formalités en fonction de votre âge légal de départ à la retraite calculé selon l’année de naissance. Vous devez examiner si vous avez acquis tous vos droits à la retraite en nombre de trimestres cotisés au sein des régimes dont vous relevez.

Comment demander sa retraite avec la CNAV ?
Comment demander sa retraite avec la CNAV ?

Pour demander votre départ à la retraite, prévoyez un délai de 6 mois avant la date butoir. Dans ce cas, vous pouvez effectuer cette formalité en ligne sur le site internet de la CNAV Assurance retraite. N’oubliez pas d’en informer votre employeur. 

Si vous dépendez de plusieurs régimes de base et complémentaires, la procédure numérique vous permet d’activer vos droits dans toutes les caisses auxquelles vous avez cotisé.

Comment contacter la CNAV

Si vous cherchez à contacter votre caisse CNAV, plusieurs options sont possibles.

Le contact CNAV en ligne ou par courriel

Le site internet de l’Assurance Retraite recense toutes les informations essentielles pour un affilié de la CNAV. 

Aussi, 3 onglets d’entrée dirigent la personne vers les réponses adaptées à chaque type de profession : 

  • Salarié, artiste auteur.
  • Travailleur indépendant.
  • Retraité.

Des sous-menus traitent une majorité de questions pour vos démarches sur le web. Donc, vous ne disposez pas d’adresse email classique, les contacts se déroulent par l’interface numérique.

Sachez que votre dossier se consulte également via une connexion centralisée France Connect.

Enfin, vous avez la possibilité de vous créer un espace personnel retraite sur le site internet à partir de votre numéro de sécurité sociale et d’une adresse courriel. Vous pouvez effectuer toutes les démarches classiques depuis cet accès (déclenchement d’envoi de relevé de carrière, demande de retraite, etc.).

Le contact par téléphone

Si vous avez une question particulière ou que vous n’êtes pas équipé d’un accès informatique, contactez les interlocuteurs CNAV du lundi au vendredi de 8 h à 17 h (coût du service 0,06 €/min + prix de l’appel) au 3960.

Pour un appel depuis l’étranger, une box ou un mobile, contactez la CNAV au + 33 9 71 10 39 60.

Le contact par courrier

Pour un envoi de documents ou d’une correspondance à la CNAV, le bureau de la CARSAT en charge de votre dossier est votre interlocuteur privilégié. Ainsi, la gestion se réalise par secteur géographique.

Comment régler un litige avec la CNAV ?

Vous rencontrez un litige ? Adressez votre doléance par courrier au service délocalisé de la CARSAT régionale dont vous dépendez. Si la décision n’est pas conforme à vos attentes, formulez votre réclamation auprès de la commission de recours amiable (CRA). Dans le cas où le verdict final ne vous satisfait toujours pas, vous disposez de deux solutions :

  • Déposer un recours auprès du tribunal de grande instance de votre secteur.
  • Faire appel à un médiateur prévu à cet effet dans sa caisse régionale. Il ne peut être consulté qu’après avoir obtenu la décision de la CRA.

La caisse de retraite CNAV bénéficie d’un réseau étendu de points d’information. Il s’agit de l’une des caisses les plus représentées localement.

Retour en haut