Caisse de retraite FSPOEIE pour les ouvriers d’État

La caisse de retraite FSPOEIE distribue les pensions vieillesse des ouvriers d’État. Retrouvez les informations essentielles sur cet établissement indépendant.

Qu’est-ce que le FSPOEIE ?

Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l’État FSPOEIE, instauré par la loi du 21 mars 1928, caractérise une caisse et un régime de retraite. Aussi, l’établissement FSPOEIE gère les cotisations et les allocations vieillesse des ouvriers publics employés par des sites industriels sous l’autorité étatique.

Il s’agit d’un régime spécial de retraite différent des traitements des retraites des fonctionnaires relevant du Service des retraites d’État ou de la CNRACL pour les territoriaux ou les hospitaliers.

Quel est le fonctionnement de la caisse de retraite des ouvriers de l’État ?

La caisse de retraite FSPOEIE fonctionne sur le principe d’un régime intégré, c’est-à-dire qu’elle prend en charge les retraites de base et complémentaire. Parmi ses compétences, figurent également le volet prévoyance au titre de l’invalidité et du décès et la gestion d’une allocation supplémentaire correspondant à l’ancien Fonds national de solidarité.

C’est un système de retraite qui n’atteint pas l’équilibre puisque, depuis ces dernières années, le nombre de cotisants est inférieur à la population de retraités. Au 31/12/2017, la caisse a enregistré 25 605 cotisants pour 98 053 pensionnés (source chiffres-clés FSPOEIE). C’est pourquoi cet organisme de retraite des ouvriers d’État est alimenté aux trois-quarts par une subvention publique d’équilibre.

À noter que cette caisse d’allocation vieillesse est gérée par la Direction des retraites de la Caisse des Dépôts et Consignations

Qui relève de la caisse de retraite du FSPOEIE ?

Qu’appelle-t-on ouvriers d’Etat ? Il s’agit de personnels qualifiés employés principalement au sein d’établissements industriels rattachés à des ministères tels que :

  • La défense : Marine (constructions navales), armée de terre (ateliers industriels de l’aéronautique), armée de l’air (centres d’essais en vol).
  • Environnement, Énergie, Mer.
  • Intérieur : Secrétariats généraux de la police.
  • Autres : Imprimerie nationale, établissements de la monnaie et médaille de Paris.

Les ouvriers publics de l’État occupent des emplois permanents, accessibles par recrutement réglementaire. 

Comment suivre sa carrière avec la caisse de retraite d’État ?

Selon le Droit à l’information (DAI) sur la retraite, l’ouvrier d’État peut suivre l’évolution de sa carrière ainsi que ses droits à pension retraite. Dès son entrée dans la vie active, le cotisant FSPOEIE reçoit une information nouvel assuré (INA).

Tous les 5 ans à partir de 35 ans, l’assuré bénéficie de l’envoi du Relevé de situation individuelle (RIS), puis à partir de 55 ans d’une Estimation indicative globale (EIG). Quand il a atteint ses 45 ans, il peut réaliser une simulation de retraite en ligne et demander un entretien individuel retraite.

L’affilié FSPOEIE dispose d’un accès en ligne qui lui donne la possibilité de consulter ces documents de façon dématérialisée.

En complément, l’organisme de pension vieillesse FSPOEIE fait partie du GIP Info retraite. Ce dernier centralise les données des assurés inter-régimes afin de retracer les carrières des travailleurs. L’ouvrier employé par l’État dispose alors d’un accès à son compte retraite via le site Info Retraite.

Comment demander sa retraite avec le fonds spécial des ouvriers publics ?

La demande de départ à la retraite des ouvriers de l’État se réalise lorsque l’âge légal de la retraite est atteint, c’est-à-dire a minima 62 ans pour les assurés nés à partir de 1955. Cette limite est avancée si l’ouvrier d’État a occupé un emploi relevant des travaux insalubres durant sa carrière. Il peut prétendre à partir au plus tôt à partir de 55 ans, 57 ans pour les ouvriers nés à partir de l’année 1960. Pour bénéficier de cet avantage, il doit avoir accompli entre 15 et 17 ans de services dans des emplois qualifiés d’insalubres.

S’il remplit les conditions d’éligibilité, l’affilié à la FSPOEIE adresse sa demande écrite à son employeur en précisant qu’il veut faire valoir ses droits à la retraite. De même, il peut formuler sa demande sur son espace en ligne FSPOEIE. Dans ce cas, il doit obligatoirement en informer son employeur. 

Lorsque la démarche est validée, la caisse de retraite des ouvriers d’État lui adresse son brevet de pension. Ce document de notification d’attribution de pension reprend les éléments suivants :

  • Type de pension (normale, invalidité, réversion).
  • Date de prise d’effet.
  • Dernier employeur enregistré.

Comment contacter la caisse de retraite FSPOEIE ?

Si vous voulez contacter votre caisse de retraite des ouvriers de l’État, vous disposez de plusieurs formules. 

Tout d’abord, vous pouvez adresser votre demande via deux documents de contact distincts

En complément, l’agent ouvrier de l’État peut adresser une correspondance par courrier postal à l’adresse suivante :

Caisse des Dépôts

FSPOEIE

Rue du Vergne

33059 Bordeaux Cedex

Pour faciliter votre identification, la demande doit faire figurer vos coordonnées d’identité complètes ainsi que votre numéro de sécurité sociale.

Enfin, pour un contact par téléphone, le FSPOEIE est accessible par le biais de deux lignes téléphoniques :

  • Serveur vocal 24h/24 pensionnés : 05 56 11 40 40.
  • Appel pensionnés : 05 57 57 90 07

Les bureaux sont accessibles de 9h00 à 16h00.

La caisse de retraite relevant du Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l’État FSPOEIE fait partie des régimes spéciaux de retraite. Le fonctionnement de cet organisme vieillesse demeure toutefois relativement classique.

Retour en haut