Calcul de retraite AGIRC ARRCO

Le calcul de retraite AGIRC ARRCO au titre de la complémentaire s’effectue en un clin d’oeil. Dépendant de l’âge de départ à la retraite, votre future pension vieillesse AGIRC ARRCO vient compléter votre allocation de base.

Comment estimer sa retraite complémentaire ? Comment l’âge de fin de carrière influence-t-il le montant de l’allocation complémentaire ? Retrouvez les données essentielles pour calculer votre retraite AGIRC ARRCO.

À quoi correspond la retraite AGIRC ARRCO ?

Durant leur carrière, les salariés du privé cotisent pour leur retraite du régime général et pour leur complémentaire. Ils dépendent ainsi de la CNAV (caisse nationale d’assurance vieillesse) en matière de pension de base. Pour la partie complémentaire, c’est l’AGIRC ARRCO qui supervise le système des pensions vieillesse.

Depuis le 1er janvier 2019, les salariés cadres (dépendants de l’AGIRC) et non cadres (ARRCO) sont rattachés à cette caisse de retraite depuis le rapprochement des 2 entités AGIRC et ARRCO. Les établissements étant rassemblés, le nombre de points acquis a été uniformisé. Pour connaître votre nouveau décompte, utilisez la calculette de conversion de points AGIRC ARRCO

L’estimation de votre future pension vieillesse se réalise au sein de cet organisme de retraite complémentaire.

Comment fonctionne le calcul de retraite avec AGIRC ARRCO ?

Les cotisations prélevées sur les salaires sont transformées en points. D’après la valeur d’achat du point, on peut déterminer le nombre de points acquis sur un salaire à partir du calcul suivant :

Cotisations retraite employeur et salarié / valeur d’achat du point = dotation de points.

En fin de parcours professionnel, les futurs pensionnés disposent d’un cumul de points qui sera converti en pension de retraite. En effet, l’enveloppe acquise au cours de sa carrière est multipliée à la valeur de service du point pour définir le montant de retraite brut annuel.

Donc, le calcul pour définir la retraite complémentaire AGIRC ARRCO annuelle brute est égale à :

Nombre de points AGIRC ARRCO x valeur de service du point = montant de retraite brut annuel.

Un système de minoration ou majoration complète toutefois cette base de calcul.

Comment évaluer la minoration ou majoration du calcul de retraite AGIRC ARRCO ?

Depuis le 1er janvier 2019, vous pouvez faire l’objet d’une minoration ou d’une majoration temporaire pour votre retraite complémentaire AGIRC ARRCO. En effet, les prétendants à la retraite nés à partir de 1957 doivent examiner l’âge auquel ils terminent leur carrière. 

En règle générale, si vous souhaitez partir à la retraite avant 67 ans, c’est-à-dire avant l’âge du taux plein, votre retraite complémentaire est imputée de 10 % pendant les 3 premières années. S’il vous reste moins de 3 ans pour atteindre l’âge légal, vous subissez alors moins de décote.

Par contre, en partant 1 an plus tard que la retraite à taux plein, aucune déduction n’est décomptée. Si vous poursuivez votre carrière 1 an de plus, mais toujours avant vos 67 ans, vous profitez d’un bonus de 10 % la première année.

Prenons l’exemple de Jacques, né en 1960, ayant commencé sa carrière professionnelle en 1981. Il pourra ouvrir ses droits à la retraite en 2022, à l’âge légal de 62 ans. L’âge du taux plein est à 67 ans en 2027, mais il aura acquis tous ses trimestres en 2023.

S’il part à la retraite en 2022, sa retraite complémentaire AGIRC ARRCO sera minorée de 10 % de 2022 à 2024. 

S’il part en 2024, un malus de 10 % interviendra en 2024, 2025 et 2026.

En revanche, si Jacques part en 2025, il n’aura aucun bonus ou malus.

S’il souhaite terminer sa carrière en 2026, sa complémentaire sera augmentée du bonus de 10 % pendant 1 an.

Qui est dispensé de minoration ou majoration pour sa complémentaire ?

Les bonus-malus du calcul retraite AGIRC ARRCO n’affectent pas certaines catégories de travailleurs salariés. C’est notamment le cas pour les personnes :

  • Porteuses de handicap.
  • Déclarées en incapacité à hauteur de 50 % minimum.
  • En contact avec l’amiante.
  • Parents ayant élevé un ou des enfants handicapés.
  • Mères ouvrières de 3 enfants.
  • Exemptes de CSG (contribution sociale généralisée).
  • Demandant la retraite à taux réduit.

Comment connaître rapidement sa retraite complémentaire ?

Le calcul à appliquer pour évaluer sa retraite complémentaire est donc :

Nombre de points AGIRC ARRCO x valeur de service du point x coefficient de minoration ou majoration = montant de retraite brut annuel. 

Pour effectuer la simulation retraite complémentaire AGIRC ARRCO, vous pouvez étudier les différentes situations selon votre âge de départ. Pour cela, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

Vous pouvez également réaliser le calcul de retraite AGIRC ARRCO depuis l’espace personnel de l’organisme auquel vous êtes rattaché :

Il faut noter que la valeur de service du point évolue généralement tous les ans.

Quels prélèvements supporte la retraite AGIRC ARRCO ?

Le calcul de la retraite complémentaire AGIRC ARRCO détermine une valeur brute. De ce montant, il faut alors soustraire les cotisations sociales CSG – CRDS – CASA (Contribution sociale généralisée, Contribution au remboursement de la dette sociale et Contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie).

Si vous êtes imposable, vous devez également retirer le montant du prélèvement à la source.

Vous souhaitez connaître la valeur de vos prélèvements et cotisations ? Rendez-vous sur la page retraite brut et net

Le calcul de retraite AGIRC ARRCO dépend du nombre de points accumulés au cours de sa carrière. Une fois arrivé à l’âge de liquidation de vos droits, vous percevez une pension complémentaire dépendant de la valeur de service du point. Le calcul de base reprend toujours le même principe. Vous devez toutefois examiner si une minoration ou une majoration vient modifier le montant.

Vous avez cotisé à un autre régime de retraite en parallèle ? Consultez alors les dossiers établis selon les différentes caisses.

Retour en haut