calculer retraite médecin généraliste

Globalement, un médecin généraliste, affilié depuis au moins 30 ans à la CARMF, qui prend sa retraite à 65 ans, avec 166 trimestres cotisés, et un revenu moyen annuel, sur la totalité de la période, de 80 000 € touchera une pension de retraite de 2700 € brut par mois.

C’est le montant auquel on aboutit en additionnant le nombre de points, acquis dans chacun des trois régimes de retraite des médecins généralistes, multiplié par leur valeur respective.

Mode de calcul pour l’acquisition de points propre au Régime général

Ce régime est celui de la CNAVPL. Il représente environ 21 % d la retraite globale des médecins généralisrs.  En y cotisant, les médecins généralistes peuvent gagner 525 points par an avec la tranche 1 et  jusqu’à 25 points suplémentaires avec la tranche 2. Mais, pour avoir les 525 points, il faut avoir gagné la totalité du plafond de la tranche 1, soit 41 136 €, et pour les 25 autres points, il faut avoir gagné la totalité de la tranche 2, soit 205 675 €.

Si on n’y est pas parvenu, l‘attribution de points se fait au prorata. Sachant que pour la tranche 2, il faut au moins avoir fait carton plein avec la tranche 1.  En effet, pas la peine d’espérer gagner des points supplémentaires, si on n’a pas réussi à avoir le montant maximum des points de la tranche 1.

A noter, par ailleurs, que le taux plein n’est acquis qu’à la condition d’avoir cotisé pendant 166 trimestres. Lesquels sont calculés de telle façon qu’un trimestre soit égal à 150 fois un smic horaire et dans la limite de 4 trimestres par an.

Et là, un trimestre manquant coûte 1,25 % en moins sur le montant de la retraite à taux plein. Maigre consolation, la décote prise en compte ne peut pas dépasser 20 trimestres. A l’inverse, la retraite de base peut bénéficier d’une surcote en cas de report du départ à la retraite.

Calcul du montant de la retraite versée par le Régime complémentaire de la Carmf

 

Retraite supplémentaire ASV des médecins généralistes

 

Retour en haut